Suzanne et Aimé Césaire, ainsi que d'autres intellectuels martiniquais, ont fondé la revue "Tropiques" en 1941.
Daniel Maximilin

Pourquoi Aimé Césaire ? – Atelier #1

Dans le cadre du projet « Outre-France », porté par l’association en 2016-17, nous avons organisé trois ateliers d’autoformation, qui visaient à analyser la condition spécifique des « domiens et domiennes », et ce collectivement, par les premier·es concerné·es.

Pour commencer, quoi de mieux qu’étudier l’un des piliers des mouvements anticoloniaux, le martiniquais Aimé Césaire (1913-2008) ?
Grâce à des méthodes issues de l’éducation populaire, nous avons lu collectivement des textes de Césaire, et discuté à partir de citations qui nous parlent aujourd’hui.
L’animateur et une bonne partie des participant·e·s étaient originaires des Outre-France. De fécondes conversations se sont tissées avec les participant·es, issu·es d’autres immigrations postcoloniales (ou non).

Ces échanges sont retracés dans trois brochures à consulter ou télécharger. Voici la première ci-dessous.

Atelier #1  «  Panorama » », revue Tropiques (1944)

Cette revue, fut fondée en 1941 par Aimé Césaire ainsi que Suzanne Roussi -son épouse- et d’autres intellectuels martiniquais. À travers des poèmes, des études anthropologiques et historiques, etc. il s’agissait d’affirmer l’originalité de la culture des Antilles et ses racines africaines, en opposition à l’idéologie coloniale, raciste et exotisante. En plein régime de Vichy, l’île est alors soumise à un blocus économique, la revue interdite et vendue clandestinement…

L’atelier a eu lieu le 13 avril 2017. Nous avons parlé esclavage et résistance, hiérarchie sociale et raciale aux Antilles, Toussaint Louverture et Haïti, assimilation ou départementalisation…

Facebook