Bell Hooks

Bibliographie conseillée du film « Ouvrir la voix »

Les 1er et 2 octobre 2017, Contrevent a co-organisé quatre séances d’avant-premières du film Ouvrir la voix d’Amandine Gay, en partenariat avec le cinéma le Club, avec le soutien Grenoble-Alpes Métropole. En 26 heures, ce plus de 480 personnes qui ont vu le film et rencontré la réalisatrice. Nous remercions chaleureusement toutes les personnes et structures (services animation, lycée, associations..) qui se sont mobilisées !

Pour rappel, Ouvrir La Voix est un documentaire sur les femmes noires issues de l’histoire coloniale européenne en Afrique et aux Antilles. 24 femmes noires et afro-descendantes, françaises ou belges, y prennent la parole. Elles témoignent de leurs réalités vécues au quotidien, à travers ces deux dimensions indissociables de leur identité : « femme » et « noire ». Il y est notamment question des intersections des discriminations, d’art, de la pluralité de leurs parcours de vies et de la nécessité de se réapproprier la narration.

Voici une bibliographie conseillée par la réalisatrice , pour celles et ceux qui souhaitent creuser les questions d’afro-féminisme, d’intersectionnalité, de discriminations croisées de genre / race / classe,  d’histoire des afro-descendant.e.s, d’anticolonialisme…

Davis, A. (2007). Femmes, Race, Classe. Paris : Édition des Femmes. Dorlin, E. (2008).

Black feminism : Anthologie du féminisme africain-américain, 1975-2000. Paris: Éditions L’Harmattan.

Dorlin, E. (2006). La Matrice de la Race. Généalogie sexuelle et coloniale de la nation française. Paris : Editions La Découverte.

Etoke, N. (2010). Melancholia Africana. L’indispensable dépassement de la condition noire. Paris: Éditions du Cygne.

Fanon, F. (1952). Peau noire, masques blancs. Paris: Seuil.

Fanon, F. (1961). Les damnés de la terre. Paris: Editions François Maspero.

Freire, P. (1974). Pédagogie des Opprimés. Paris: Editions François Maspero.

Guillaumin, c. (1992). Sexe, race et pratique du pouvoir : L’idée de nature. Paris : Coté-femmes.

Guillaumin, C. (2002). L’idéologie raciste. Paris : Folio.

Hooks, b. (2015). Ne suis-je pas une femme ? : Femmes noires et féminisme. Paris: Cambourakis.

Hooks, b. (2017). De la marge au centre – Théorie féministe. Paris: Cambourakis.

Larcher, S. (2014). L’Autre citoyen. L’idéal républicain et les Antilles après l’esclavage. Paris: Armand Colin.

Laurent, S et Leclère, T. (2013). De quelle couleur sont les blancs ? Paris : La Découverte.

Lindquist, S. (1999). Exterminez toutes ces brutes ! : Un voyage à la source des génocides. Paris : Le Serpent à Plumes.

Lorde, A. (2003). Sister outsider : essais et propos d’Audre Lorde : sur la poésie, l’érotisme, le racisme, le sexisme. Mamamelis

Memmi, A. (1957). Portrait du colonisé, précédé de : Portrait du colonisateur. Paris: Buchet/Castel.

Plumelle-Uribe, R. A. (2001). La férocité blanche. Des non-Blancs aux non-aryens, génocides occultés de 1492 à nos jours. Paris: Albin Michel.

Sala-Molins, L. (2011). Le Code Noir ou le Calvaire de Canaan. Paris : PUF.

Spartacus, J. (2016). Négropolitude. Paris: L’Harmattan.

Thiong’o, N. w. (2011). Décoloniser l’esprit. Paris: La Fabrique Editions.

Vergès, F. (2017). Le ventre des femmes : Capitalisme, racialisation, féminisme. Paris : Albin Michel.

Yee, J. (2000). Cliches de la femme exotique. Un regard sur la littérature coloniale française entre 1871 et 1914. Paris : L’Harmattan.

Facebook