Micro-trottoir rue Marechal Randon
Contrevent

Micro-trottoir : connaissez-vous le Maréchal Randon ?

Le 14 janvier 2017, les membres de l’association Survie Isère – association qui lutte pour une refonte de la politique française en Afrique –, ainsi que des sympathisants et des membres du CTNE, ont débaptisé symboliquement l’avenue Maréchal Randon, colonisateur notoire de l’Algérie. C’est le nom de Djamila Boupacha, militante algérienne devenue un symbole de la résistance à la colonisation, qui a été choisi par les personnes présentes ce jour-là pour le remplacement de la plaque. Une lettre a été envoyée à la Ville de Grenoble lui demandant d’aborder un processus de débaptisation/rebaptisation de l’avenue.

En juin 2018, dans le cadre de la contre-histoire populaire sur le nom des rues de Grenoble, des stagiaires de Contrevent et de Survie Isère sont retournées à la rencontre des passant.e.s sur cette avenue  : quelle est leur représentation quant au Maréchal Randon ? Le connaissent-ils/elles ? Plus largement,  quel est leur avis sur la façon de nommer les rues  ? Faut-il informer ou débaptiser ? Eternelle question…

Nous nous excusons pour la qualité du son dû à une défaillance de matériel.

Facebook